Navigation – Plan du site
Informations sur les auteurs

Informations sur les auteurs

Texte intégral

1La fabrique des entités : récits sur l’enchantement d’un riverain extraordinaire en Amazonie brésilienne
Émilie Stoll est anthropologue, docteure de l’École Pratique des Hautes Études et de l’Université Fédérale du Pará (Brésil). Elle réalise des recherches en Amazonie brésilienne auprès des populations indigènes et riveraines de la rivière Arapiuns depuis 2010. Elle est actuellement post-doctorante à l’Institut de Recherche pour le Développement, au sein de l’UMR 208 Paloc « Patrimoines locaux et gouvernance » IRD/MNHN.

2Le culte de sainte Philomène à ‘Uvea (Wallis). Figure féminine unificatrice de la jeunesse et de l’espoir
Doctorante en anthropologie, Alice Fromonteil est affiliée au Centre de recherche et de documentation sur l’Océanie (CREDO, CNRS-AMU-EHESS). Son travail porte sur la littérature orale wallisienne (‘uvéenne).

3Héros de légende, héros de culte : la fabrique populaire du récit
Delphine Burguet, docteure en anthropologie sociale et historique, est affiliée à l’Institut des mondes africains de l’EHESS. Elle mène des recherches sur les champs et les modes d’intervention des devins-guérisseurs, les pratiques rituelles associées au culte des ancêtres ainsi que sur les confrontations des systèmes de soins et des cultes religieux. Ses enquêtes de terrain se situent sur les Hautes-Terres centrales de Madagascar, dans la région de l’Imerina.
Malanjaona Rakotomalala, est professeur des universités. Il enseigne l'anthropologie socioculturelle à l'Inalco Il s’intéresse aux interactions entre traditions et modernité à Madagascar. Il est coauteur de Madagascar : les ancêtres au quotidien. Usages sociaux du religieux sur les Hautes‑Terres malgaches (Paris : l’Harmattan, 2001), et auteur de l’ouvrage À cœur ouvert sur la sexualité merina (Madagascar). Une anthropologie du non‑dit (Paris : Karthala, 2012).

4Raconter saint Antoine à Lisbonne. Acteurs, performances et effets du discours hagiographique contemporain
Cyril Isnart est anthropologue, chargé de recherche au CNRS (UMR 7307 IDEMEC CNRS AMU).
Après un travail d’anthropologie religieuse dans les Alpes françaises et italiennes, il s’interroge aujourd’hui sur les conditions et les acteurs de la mise en patrimoine de la religion et de la musique en Europe du Sud.

5Les récits hagiographiques : lieux de mémoire et incarnation de l’esprit de résistance à Ma‘ân (Jordanie)
Depuis 2014, Norig Neveu est chercheuse à l’Institut français du Proche-Orient d’Amman.
Elle y effectue une recherche sur les figures du religieux entre la Palestine et la Jordanie (xixexxie siècles), dans le prolongement de sa thèse d’histoire contemporaine : « Les politiques des lieux saints et la topographie sacrée dans le sud de la Jordanie, xixexxe siècles ».

6Le rôle des légendes dans le culte de Ghāzī Miyāñ (Inde)
Après l’obtention d’une thèse en anthropologie sociale et ethnologie à l’EHESS portant sur le culte du martyr Ghāzī Miyāñ, Delphine Ortis poursuit ses recherches au Pakistan sur la fabrication de la sainteté indo-musulmane, l’organisation des sanctuaires et les liens entre soufisme et chiisme. Elle est actuellement chargée de cours en anthropologie à l’ESSEC, l’Inalco et l’EHESS.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Informations sur les auteurs », Cahiers de littérature orale [En ligne], 79 | 2016, mis en ligne le 20 décembre 2016, consulté le 23 novembre 2017. URL : http://clo.revues.org/2860

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Cahiers de littérature orale est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page