Navigation – Plan du site

66 | 2009
Mémoire des CLO

Sous la direction de Cécile Leguy

Depuis 1976, les Cahiers de Littérature Orale proposent, au rythme de deux numéros par an (ou parfois d'un numéro double), des textes de réflexion, des études ou des témoignages consacrés aux productions de l'oralité. Initiée par un petit groupe de chercheurs passionnés, dirigée depuis le départ par Geneviève Calame-Griaule, la revue s'est définie comme « un lieu d'expression et de rencontre pour tous ceux qui travaillaient dans le domaine de l'oralité » (cf. Calame-Griaule, 1996 : 17) et est vite devenue un outil incontournable pour tous les spécialistes de littérature orale, qu'ils soient chercheurs ou professionnels. Le succès ne s'est pas démenti au fil des ans et les CLO sont toujours la première revue de l'INALCO en nombre de tirages et d'abonnements.
Le succès a son pendant et les tous premiers numéros, de facture artisanale, sont complètement introuvables. Il a ainsi semblé pertinent au comité de rédaction de sortir de l'oubli certains des textes qui, lors de leur publication, avaient tout particulièrement été appréciés des lecteurs, et qui pouvaient être relus avec profit et bonheur. Il a fallu cependant faire des choix, car nombreux sont les articles publiés dans les premiers numéros qui ont eu un écho durable et sont encore régulièrement cités.
Le travail de la mémoire a souvent fait l'objet de la réflexion des spécialistes de l'oralité et un précédent numéro des Cahiers de Littérature Orale avait été consacré aux « Voies de la mémoire » (CLO n° 43). Dans le présent numéro, c'est notre propre mémoire que nous sollicitons, par la voie de l'écriture, pour reprendre le fil de certaines réflexions et ne pas oublier l'importance de ce qui se transmet d'une génération à l'autre. Les textes publiés dans les tous premiers numéros de la revue résonnent encore dans nos préoccupations actuelles, ils nous émeuvent ou nous font rire, ils nous donnent encore à penser.