Skip to navigation – Site map

69 | 2011
Paroles de jeux, paroles de crise

Edited by Sandra Bornand

À l'image de cette photographie, où la bulle de savon, soufflée par un jeune homme, éclate, se divise en de multiples petites bulles, les paroles se modifient, s'éparpillent, se gaspillent, ou se transforment parfois en petites torpilles amusantes ou plus blessantes... C'est ainsi que ce numéro part à la découverte de paroles de jeux et de paroles de crise, qu'elles soient indonésiennes ou nigériennes, grecques, éthiopiennes ou calédoniennes. Ces discours visent à agir sur l'énonciataire bien sûr mais aussi sur l'énonciateur lui-même, à vif ou en mémoire discursive. C'est pourquoi, si les articles que nous proposons sont centrés sur l'échange immédiat - « la disposition à interagir avec autrui » qui constitue « l'un des aspects de la socialité » (Hanks, 2009 : 87) -, ils abordent aussi la mémoire des paroles et son retentissement dans une durée qui outrepasse le seul temps de l'interlocution.